Vous avez dit méditation?

De nos jours, le terme méditation est utilisé à toutes les sauces à ce point qu’il devient difficile de s’y retrouver. Résultat? Plusieurs personnes sont confuses et croient à tort que ce n’est pas une bonne pratique pour eux :  “La méditation? Ah non ce n’est pas pour moi! Tsé moi m’asseoir sans bouger et sans réfléchir je ne suis pas capable.”Combien de fois ai-je entendu cela! Est-ce que ça ressemble à quelque chose que vous avez déjà entendu vous aussi? Ou peut-être êtes vous la personne derrière cette phrase?

Je dois avouer que j’étais, moi aussi, tout aussi confuse à mes débuts et que je ne croyais pas vraiment aux bienfaits de la méditation. Jusqu’au jour où j’ai compris que la méditation c’était un peu comme la nourriture : dire que tu n’aimes pas la méditation c’est comme dire que tu n’aimes pas la nourriture. Pourquoi? Parce que tout comme la nourriture, il y a des choses que tu aimes et d’autres que tu aimes moins ou, pire encore, que tu détestes! La méditation, en fait, c’est un peu ça. Il existe tellement de styles différents qu’il suffit, aussi simpliste que cela puisse paraître, de trouver le style qui nous convient.

Nous avons tous l’image du moine méditant des heures, assis en indien, les paumes des mains vers le ciel, les yeux fermés, immobile. Ce qu’on a oublié de nous dire c’était que ce type de méditation était justement pour les moines et non pas pour les gens de la vie moderne, celle-là qui va à 1000 miles à l’heure!

Alors ça vous dit de comprendre un peu mieux?

 

 

Méditation 101

D’un point de vue scientifique, il faut savoir que le type de méditation pratiqué aura un effet différent sur le cerveau, c’est-à-dire qu’il illuminera différentes parties de celui-ci et requerra un degré variable d’effort et de temps. Le degré d’efficacité sur notre performance (productivité) pourra également différer selon la technique utilisée. Prenons quelques exemples afin d’illustrer le tout..

La méditation dite “pleine conscience” ou “mindfulness”

La méditation pleine conscience consiste à diriger son attention dans le moment présent. Elle nous amène à diriger notre attention sur quelque chose en particulier. Nous pourrions dire qu’il s’agit de l’art de diriger son attention dans le moment présent.

La majorité des applications de méditation sur le marché sont une forme de méditation pleine conscience. En effet, elles vous apprennent par exemple à diriger votre attention sur votre respiration, à être conscient de vos pensées, de vos émotions et de vos sensations. Bref, elles vous aident à vivre le moment présent en dirigeant votre attention vers quelque chose en particulier.

La sagesse de cette technique réside en le fait qu’elle vous aide à gérer votre stress actuel et à vous sentir mieux dans le moment présent. Pourquoi est-ce ainsi? Car en étant dans le moment présent, vous ne pouvez pas vous soucier du passé ou du futur.

D’un point de vue neuroscientifique, nous savons que ce type de pratique permet d’illuminer la partie avant de notre cerveau appelée cortex préfrontal. Au fil du temps, cette pratique peut vous aider à améliorer votre focus et à amener de la clarté dans vos idées.

La méditation inspirée du “nishkam karma yoga”

En français, l’expression “nishkam karma yoga” pourrait se traduire par “union atteinte par peu d’effort”. Tout comme l’ayurveda, ce type de méditation émane des Vedas et existe depuis plus de 6000 ans.

Ce qui est intéressant avec cette méditation c’est qu’elle ne nécessite aucun effort, aucune concentration et aucune obligation de vider son esprit – ce qui est souvent la partie que les gens trouvent difficile et la raison pour laquelle ils décident de ne pas méditer.

En utilisant ce type de méditation, nous donnons à notre corps un repos profond et apaisant puisque nous nous débarrassons du stress accumulé, non seulement celui accumulé pendant la journée, mais également le stress accumulé depuis des années! Il semblerait, en effet, que nous accumulions le stress dans notre mémoire cellulaire et génétique. Saviez-vous que nos cellules avaient une mémoire?!?!?!

Par l’entremise d’une telle méthode, nous réussissons donc à désexciter notre système nerveux. Concrètement, cela signifie qu’en enlevant de nos cellules du vieux stress, nous créons de l’espace. Et en créant de l’espace, notre cerveau peut maintenant mieux gérer son énergie et l’utiliser à bon escient. En d’autres termes, il n’a plus à utiliser son énergie pour gérer le stress. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les méditants ont tendance à faire plus de choses en moins de temps…. Intéressant, non?

Neuroscientifiquement parlant, cette technique illumine tout le cerveau, bien que ce soit de façon moins prononcée que dans la méditation pleine conscience. À long terme, cela permet notamment de renforcer le corps calleux, lequel assure le transfert d’informations entre les deux hémisphères du cerveau ainsi que leur coordination.

La manifestation

Une autre technique qui gagne en popularité est ce que l’on appelle la manifestation. Selon certains, la manifestation et la visualisation ne sont pas tout à fait des techniques similaires, mais pour les besoins du présent article, nous assumerons que c’est la même chose.

En manifestant, nous imaginons ce que nous désirons pour notre avenir. Nous créons donc de “nouvelles images” dans notre tête et nous tentons, le plus fidèlement possible, de ressentir les émotions associées à la concrétisation de ces désirs. Par cette pratique, nous créons nos objectifs pour l’avenir. À noter toutefois qu’il est important de se détacher du résultat. Concrètement, cela signifie que ce n’est pas tant la situation exacte que nous voulons visualiser, mais l’intention. Prenons un exemple afin d’y voir plus clair. Votre désir est, un jour, de rencontrer l’homme de votre vie et de vous marier. En manifestant, l’important est de sentir comment vous vous sentiriez si vous rencontriez LA personne. Les détails sur le physique de l’individu ou la façon de rencontrer cette personne importent peu. Ici, ce qui compte, c’est plutôt le fait que vous avez le désir de rencontrer l’homme ou la femme de votre vie. Vous manifestez le QUOI, sans toutefois que le COMMENT soit important.

En utilisant cette pratique, puisque vous créez de “nouvelles images” et que vous ressentez des émotions, vous activez ainsi le centre créatif de votre cerveau, c’est-à-dire votre cerveau droit ou hémisphère droit. Ce qui est intéressant ici c’est que pour la majeure partie de la population, cet hémisphère est sous-utilisé. À la longue, des techniques comme celle-ci vous permettent donc de muscler votre hémisphère droit ce qui augmentera votre niveau de créativité ainsi que votre intuition.

Vivre en santé et plus longtemps

Les recherches scientifiques abondent et démontrent, sans équivoque, que ces différentes techniques ont d’énormes bienfaits sur l’humain: amélioration du sommeil, augmentation du niveau d’énergie, diminution des risques de dépression, diminution du niveau de stress et d’anxiété, diminution des maux de tête, amélioration du système immunitaire, diminution de la pression artérielle, ralentissement des signes du vieillissement, etc.

Qui ne veut pas bien dormir, avoir plus d’énergie, être plus productif au travail et ralentir son vieillissement? Probablement que c’est le souhait de bien des gens et nous serions fous de nous en passer! Étrangement, toutefois, ces techniques sont encore ignorées par une grande partie de la population ou, si elles ne le sont pas, elles ne font pas partie de la routine journalière.

Mais pourquoi donc? J’ose croire que c’est simplement en raison de la confusion dont j’ai fait mention d’entrée de jeu. Où serait-ce plutôt par manque de temps? Mais qui n’a pas le temps de mieux dormir, d’avoir plus d’énergie, d’être plus productif et de vivre mieux et plus longtemps? En tout cas, certainement pas moi!  😉