Ayurveda: Quand la science ancienne vient à la rescousse du monde moderne

Est-ce que le mot « ayurveda » vous dit quelque chose? Souvent, lorsque j’utilise ce terme, les gens me regardent avec de grands yeux: « ayu quoi? » me demandent-ils!

Je dois avouer que j’ai entendu parler d’ayurveda pour la première fois il y a environ 2 ans, lors d’un séjour à Bali, en Indonésie. Avant cela, ce mot ne faisait aucunement partie de mon vocabulaire. Bien que l’ayurveda existe depuis des milliers d’années, soit plus de 6000 ans av. J.-C., c’est encore de façon très timide que nous en entendons aujourd’hui parler. Si vous suivez le Dr Deepak Chopra, le Dr Oz ou même Oprah Winfrey, vous avez peut-être eu la chance d’être initié à cette médecine. Toutefois, si ce terme est nouveau pour vous, sachez que vous n’êtes pas les seuls!

Mais qu’est-ce que l’ayurveda au juste?

La science de la vie

L’ayurveda, système médical complet et holistique, nous provient du sous-continent indien et est formé des mots Sanskrit « ayu » signifiant « vie » et « veda » qui signifie « vérité », « connaissance » ou « science ». Ainsi, l’ayurveda est littéralement la science de la vie!

Ce qui m’a d’abord interpellé dans cette médecine est son approche holistique et personnalisée. Je ne dis pas que la médecine occidentale n’est pas bonne, bien au contraire, mais la médecine moderne fait trop souvent fi, à mon humble avis, de notre différence individuelle. Je m’explique…

Selon notre médecine occidentale, notre médecin nous prescrira généralement un médicament précis selon la maladie ou le problème. En termes simples, nous pourrions donc dire : à sa maladie, son médicament. Concrètement, cela signifie que si vous et moi avons le même problème, par exemple le streptocoque, il y a de fortes chances que nous ayons le même médicament afin d’enrayer cette problématique, et ce, même si nous avons chacun notre médecin. Vous et moi n’étant pas la même personne, il se peut que le médicament prescrit n’ait pas les mêmes effets sur chacun de nous. Et c’est justement là, à mon avis, la beauté de l’ayurveda…

Une des forces de cette médecine ancienne réside dans le fait que chaque remède sera personnalisé selon l’individu et non selon la maladie ou la problématique. L’ayurveda voit l’être humain dans son ensemble et dans toutes ses subtilités. Par exemple, la façon de traiter une migraine diffèrera d’une personne à l’autre. L’ayurveda nous rappelle donc que nous sommes tous des êtres humains uniques.

Dans cette ère où la technologie est de plus en plus présente, où l’humanité semble perdre un peu de sa personnalité, l’ayurveda nous apparaît donc comme un vent de fraîcheur, du moins, moi, c’est un peu comme ça que je l’ai senti… D’ailleurs, l’ayurveda a tellement raisonné en moi que j’ai décidé de me former sur le sujet. Grâce à Espace Ayurveda, j’ai pu obtenir ma certification de base en ayurveda et ainsi approfondir mes connaissances.

L’ayurveda, bien plus que de saines habitudes alimentaires

Lorsque nous cherchons le terme ayurveda sur le web, force est de constater que le volet alimentaire est très présent. Mais ne vous y méprenez pas. L’ayurveda est bien plus que de saines habitudes alimentaires! C’est une approche extrêmement complète qui regroupe tant la massothérapie, l’alimentation, les habitudes de vie, le yoga, l’herboristerie, l’aromathérapie que la chirurgie. En fait, l’ayurveda regroupe possiblement presque tout ce que nous connaissons de la médecine conventionnelle et alternative, d’où son aspect holistique. Nous pouvons regrouper l’ayurveda en huit branches soient :

  • la médecine interne
  • l’ORL (oreille, nez gorge)
  • la chirurgie
  • la toxicologie
  • la psychologie/psychiatrie
  • la pédiatrie
  • la gériatrie ou la « régénérescence »
  • la procréation et la reproduction, aussi appelées « aphrodisiaques »

Outre le fait de voir l’humain dans l’entièreté de son individualité, l’ayurveda permet d’analyser les problématiques en considérant un ensemble de facteurs, c’est-à-dire non seulement en fonction de la nature profonde de l’individu (prakriti), mais également en fonction des habitudes de vie, de l’alimentation et de son environnement, lequel affectera ultimement son état (vikriti).

En comprenant les principes de bases de l’ayurveda, de simples gestes pourront avoir un impact significatif et positif sur nos malaises de tous les jours. Telle une boussole, l’ayurveda nous rappelle que notre tête (mental), notre cœur (émotions), notre corps et notre esprit (âme) sont tous interreliés et que nous devons d’abord et avant tout connecter avec nous-mêmes afin de comprendre nos débalancements ou nos excès (on parle plutôt de doshas en accès en ayurveda).

Contrairement à la médecine moderne, l’ayurveda tente de chercher la source du problème afin d’en enrayer la cause et non de traiter le symptôme : le but étant de remonter à la racine du déséquilibre ou de la maladie.

Insomnie, rétention d’eau, brûlure d’estomac, problèmes digestifs, tous des signaux qui, selon l’ayurveda sont envoyés par notre corps afin de nous avertir d’un déséquilibre. Malheureusement, nous avons trop souvent tendance à ignorer ces signaux. Ce n’est que lorsque le corps crie, que les symptômes se transforment en maladie, que nous finissons finalement par écouter!

Comme le mentionne Krystine St-Laurent dans son livre Nature & Ayurveda:

« En nous montrant la voie de la prévention, l’ayurveda nous enseigne que nous sommes les meilleures personnes pour prendre notre santé en main et ainsi reprendre notre plein pouvoir personnel. »

« Reprendre notre plein pouvoir personnel »………je ne sais pas pour vous, mais pour moi, c’est de la pure musique à mes oreilles!

Si certains d’entre vous ont lu mes autres articles, vous commencez certainement à comprendre pourquoi l’ayurveda a résonné en moi. Cette science de la vie, tout comme le yoga, la méditation ou l’intuition, part du principe selon lequel nous devons d’abord et avant tout nous écouter. Si, 6000 ans av. J.-C., ils ont compris que nous devions écouter notre petite voix intérieure alors pourquoi, encore aujourd’hui, avons-nous tant de mal à le faire? Comme le disait mon professeur, Jonathan Léger-Raymond : « Et si cette science ancienne avait justement été créée pour venir guérir le monde moderne? » Intéressant n’est-ce pas? Je ne règlerai certes pas cette question aujourd’hui, mais j’espère au moins avoir suscité en vous de l’intérêt pour cette belle science qu’est l’ayurveda!

——–

Pour en connaître davantage sur Espace Ayurveda, visitez leur site web : http://espaceayurveda.ca

Vous avez déjà la piqûre et vous voulez en apprendre davantage sur l’ayurveda dès maintenant? Allez visiter le site web de mon prof! http://www.ayurvedarevolution.com